Les ressources adaptées à un haut potentiel sont difficiles à trouver.

Dès lors, comme dans de nombreux commentaires de forums dont celui de Talentdifférent.com sur les fragilités liées au surdon, j’ai admis qu’il n’est pas facile de trouver un support adéquat.

Ayant vécu l’expérience à de nombreuses reprises, j’ai cogné à des portes et on m’a accueilli bras ouverts prêts à m’aider. Pleine de bonne foi et de volonté, les personnes-ressources et moi, nous nous sommes lancées.

Cette fois-ci, lorsque j’ai raccroché le combiné, j’ai eu un mix feeling. Il y a avait soit l’abysse, soit le tremplin.

Cela a confirmé à moitié le dicton, « Vaut mieux être seul que mal accompagné ».

Donc, j’y trouvé des idées, des bonnes et moins bonnes. Voici un exemple d’accompagnement inadapté à une personne à haut potentiel. Je ne me suis pas méfiée de cette solution arrivée sur la table lorsqu’on m’a dit:

En cherchant une aide extérieure pour m’aider à cheminer, je me suis rendu compte que j’avais plutôt besoin de quelqu’un, quelque part, à qui rendre des comptes. Non pas un fouet qui m’attend pour me punir, mais plutôt un moment de partage pour se réjouir d’une découverte, d’une action, d’un pas en avant…ou en arrière, c’est selon.

« Écoute, peut-être devrais-tu apprendre à tolérer l’ennui ? »

J’ai essayé, tellement bien réussi que j’ai manqué mon coup et j’ai terminé en bore-out.

Il y avait tout un contexte d’avant-après, par contre j’ai voulu essayer pour cesser de me barrer chaque fois que je m’ennuyais!

Conseil judicieux prodigué dans HPI : ces zèbres qui vous veulent du bien sur parlonsrh.com

« Et surtout, un conseil, ne laissez pas un HPI s’ennuyer ! Un haut potentiel qui s’ennuie, c’est un peu comme le Gremlins que vous avez nourri après minuit… »

Apprécie la balade!

« De la contrainte naît l’innovation »

Quelle est la contrainte ? À force de ne pas trouver chaussure à son pied dans des pratiques inadaptées et d’accumuler les mauvaises expériences, si souvent je me suis demandé ce qui n’allait pas chez moi? Si même un ou des professionnels ne semblent pas aptes à m’aider, cela explique ce sentiment de cause perdue d’avance. En me demandant si souvent pourquoi le contenu véhiculé était soit inadéquat ou soit d’un manque de profondeur, de level.

J’ai fait mes propres recherches pour sortir du connu et creuser en profondeur.

Quelle est l’innovation ? Que cela est une belle occasion de créer un blogue qui pourrait servir à relayer de l’information. Parce qu’à force de chercher des réponses, je me suis constitué une riche et pertinente bibliothèque sur la douance, haut potentiel, les zèbres, les hypersensibles, etc.

Au final, avec le recul, ce fut un beau problème si m’a amené à me créer une démarche adaptée. On est bien l’expert de nos vies même si parfois on aurait besoin d’un coup de pouce. Cela illustre que j’ai fait beaucoup de cheminement à trouver des réponses.

Le défi est cheminer encore face à l’inconnu et à susciter l’intérêt pour que dans 5 ou 10 ans ceux qui viendront après moi sachent trouver des  réponses à leurs questionnements en leur évitant les dérives psychiques et psychologiques faute d’avoir été soutenus par des pratiques adéquates.

Laisser un commentaire