À la découverte des 5 SurExcitibalités de Dabrowski dans  «Le profil hyperréactif des adultes doués: Bilan des particularités et regard critique sur les méthodes d’évaluation » de Claudia Pelletier, cela a été un tournant majeur dans ma vie!

Maintenant, je comprends mieux et organise mes activités en conséquence. J’ai même développé un tableau de bonnes pratiques du bien-être / mauvaises pratiques du mal-être en tenant compte de ces 5 sphères.

Cela m’a rendue plus vigilante sur les sources de stress (d’inconfort). Par exemple, si le bruit m’agresse parce que je suis une hypersensitive (sens- ouïe), disons que cela explique que je décline les invitations au resto. Trop de bruit de cuisines, de la salle, des gens, etc. Ce qui ajoute à l’épuisement à me concentrer sur une conversation… Je comprends que je ne suis pas (juste) sauvage, mais que mon corps ne se sent pas bien en présence de sources multiples de bruit. Je trouve cela agressant et cela me rend irritable. Le problème ce n’est pas les gens, ni moi, mais le contexte.

Ici-bas se trouve un exercice fait avec plusieurs personnes, dont des gens de passage au Salon de la Neurodiversité (Montréal, 2019) et d’autres groupes.

Plusieurs ont opiné du bonnet et d’autres ont ri en reconnaissant des membres de leur famille. Ce type de questions trouvent écho et reflètent la réalité de plusieurs et parfois 100% d’un groupe! Aussi, cela a donné lieu à des conversations touchantes en révélation et vécu.

J’ai reçu tellement de témoignages et de commentaires que je ne peux que continuer à promouvoir Dabrowski!

À votre tour de faire l’essai et de témoigner de la pertinence du propos.

Voici un quiz inspiré par les 5 SE

Ceci est un exercice pour se situer et attirer l’attention tout en suscitant l’intérêt pour le sujet!

Quiz en 10 questions

1.       Avez-vous tendance à prendre les choses à cœur?

2.       Ressentir les émotions de façon amplifiée (capter celles des autres, sentiment d’éponge, besoin de s’isoler, etc.) ?

3.       Avoir plusieurs intérêts et avoir le goût d’en savoir plus (curiosité, plaisir de creuser!) ?

4.       Avoir l’appel des questions à poser et des réponses à trouver ?

5.       Avoir le sens de l’humour et pratiquer diverses formes d’humour (parfois même des jeux de mots, hon…)?

6.       Se perdre dans ses pensées et être distrait (s’ennuyer en classe, réunion, partir dans sa tête) ?

7.       Avoir de l’intérêt pour faire des choses impliquant son corps (sport, chant, danse, dessin, rénovations, etc.)?

8.       Libérer la tension en bougeant, avoir des tics nerveux, parler beaucoup, etc.?

9.       Avoir un sentiment d’agression lorsqu’il y a trop de bruit (resto, party), de lumière forte (néon), d’odeur (parfum, produits nettoyants), etc. ?

10.   Avoir un réel plaisir au contact d’une belle musique, d’une bonne bouffe, en voyant des œuvres d’art, etc. ?

C’est un survol pour un aperçu. Nul besoin de répondre oui à toutes les questions, cela n’est qu’à titre indicatif pour attirer votre attention.

Parce que « Vivre comme branché.e sur un amplificateur » se manifeste à une intensité variable d’une personne à l’autre et selon les contextes.

Les questions correspondent en paires à chacune des SurExitabilités (SE)

1.- 2. Émotionnelle 3.- 4. Intellectuelle 5.- 6. Imaginative 7.- 8. Psychomotrice 9.- 10. Sensitive

Inspiré de : Patricia Lamare, Bertrand Jouvel, Liberemo.fr

Pour aller plus loin…

Tiré de WIKI zebrascrossing.org

Dabrowski

Introduction

Kazimierz Dabrowski (1902 – 1980), polonais, était un psychologue, un psychiatre, un physicien, un écrivain et un poète. Kazimierz Dabrowski a développé le concept de la Désintégration positive, une approche nouvelle du développement de la personnalité, qui comprend la notion d’hyperstimulabilité. Ce concept de la Désintégration positive semble être très utilisé par les individus à haut potentiel (surdoués) pour comprendre leur développement intellectuel.

Hyperstimulabilités, surexcitabilités

D’après Dabrowski, les principaux facteurs influent sur le développement de la personnalité sont :

§  les facteurs héréditaires,

§  les facteurs environnementaux (parents, relations, voisinage, pays, scolarité, position sociale, etc.),

§  les facteurs liés à la volonté de l’individu (forces et processus autonomes tels que la conscience de soi, les conflits intérieurs conscients, le libre arbitre et l’auto-transformation volontaire).

Les facteurs héréditaires sont constitués par les hyperstimulabilités, qui sont innées et correspondent à des réactions fortes à des stimuli externes ou internes. Le fait que la réponse aux stimuli soit plus intense, plus fréquente et dure plus longtemps est un prédicteur d’un potentiel de développement supérieur. Les hyperstimulabilités peuvent prendre cinq formes :

Hyperstimulabilité émotionnelle

Sentiments et émotions intensifiés :

§  sentiments positifs, sentiments négatifs, émotions extrêmes, sentiments et émotions complexes, identification avec les ressentis des autres, conscience d’une large gamme d’émotions.

Fortes expressions somatiques :

§  estomac noué, serrement de coeur, rougir d’émotion, avoir le coeur battant, mains moites.

Fortes expressions affectives :

§  inhibition (timidité, pudeur), enthousiasme, extase, euphorie, fierté, forte mémoire affective, honte, sensation d’irréalité, peurs et anxiétés, sentiments de culpabilité, préoccupation à propos de la mort, humeur dépressive et suicidaire.

Capacité à développer de fortes attaches affectives, relations et liens profonds :

§  tendance à développer un attachement et des liens émotionnels forts avec des personnes, des êtres vivants, des lieux, des animaux, difficultés à s’ajuster à de nouveaux environnements, compassion, réactivité aux autres, sensibilité dans les relations, solitude.

Sentiments bien différenciés envers soi-même :

§  dialogue interne et autocritique1).

L’hyperstimulabilité émotionnelle de Dabrowski correspond à l’hypersensibilité émotionnelle des surdoués.

Hyperstimulabilité intellectuelle

Activité intense de l’esprit :

§  curiosité, concentration, capacité à un effort intellectuel soutenu, lecture avide, observation attentive, mémoire visuelle détaillée, planification détaillée.

Tendance aux questionnements profonds et à la résolution de problèmes :

§  recherche de la vérité et de la compréhension, création de nouveaux concepts, ténacité dans la résolution de problèmes.

Pensée réflexive :

§  réflexion sur les mécanismes de la pensée, goût pour les théories et l’analyse, questionnements sur la logique, interrogations morales, introspection (mais sans autocritique), intégration du conceptuel et de l’intuitif, pensée indépendante (ce qui amène parfois à être très critique).

Chez les surdoués, les caractéristiques correspondantes sont :

§  tendance à beaucoup réfléchir, à penser tout le temps, à tout interpréter,

§  tendance à être consommateur ou producteur de théories

§  dans le monde du travail, parfois perçu comme réfléchissant trop, se faisant des noeuds au cerveau, faisant compliqué alors qu’on peut faire simple,

§  lit beaucoup,

§  occupe son cerveau avec des activités inutiles (lire à l’envers, compter les pavés, résolutions d’énigmes, sudoku …)

Hyperstimulabilité imaginative

Jeu libre de l’imagination :

§  utilisation fréquente de l’image et de la métaphore, facilité pour l’invention et l’imagination, facilité pour la visualisation détaillée, perception poétique et dramatique, pensée magique et animiste.

Capacité à vivre dans un monde imaginaire :

§  prédilection pour les contes magiques et féeriques, création d’univers personnels, compagnons imaginaires, dramatisation.

Images spontanées comme expression de la tension émotionnelle :

§  imagerie animiste, mélange de vérité et de fiction, rêves élaborés, illusions.

Chez les surdoués, les caractéristiques correspondantes sont :

§  grande imagination, grande créativité,

§  goût pour les jeux de mots, les associations libres, les mots peu usités,

§  talent pour l’écriture,

§  utilisation fréquente de l’analogie ou de la métaphore dans le discours,

§  pensée arborescente, qui part dans tous les sens, associations d’idées rapides,

§  grande capacité de visualisation, y compris de systèmes complexes

§  dans le monde du travail, idées originales, propositions innovantes (parfois confrontées à des réactions hostiles)

Hyperstimulabilité sensorielle

Plaisir sensoriel et esthétique plus intense :

§  voir, sentir, goûter, toucher, entendre, trouver du plaisir dans de beaux objets, dans la sonorité des mots, dans la musique, les formes, les couleurs, l’équilibre.

Expression sensorielle de la tension émotionnelle :

§  boulimie alimentaire, sexualité débridée, achats compulsifs, vouloir être sous les projecteurs.

L’hyperstimulabilité sensorielle de Dabrowski correspond à l’hypersensibilité sensorielle des surdoués.

Hyperstimulabilité psychomotrice

Énergie débordante :

§  paroles rapides, excitation marquée, activité physique intense (sports et jeux rapides), pression pour l’action (tendance à organiser), compétitivité marquée.

Expression psychomotrice des tensions émotionnelles :

§  tendance compulsive à la parole et à la discussion, actions impulsives, habitudes nerveuses (tics, tendance à se ronger les ongles), tendance à être un bourreau de travail, passage à l’acte.

Chez les surdoués, les caractéristiques correspondantes sont :

§  tendance à se coucher tard, à l’insomnie

§  TDA/H, en particulier le H pour hyperactivité / impulsivité.

Commentaires

Une étude comparant les surexcitabilités de différents groupes a donné les résultats suivants2) :

SurexcitabilitéArtistes, écrivains, musiciensAdultes surdouésGroupe témoin (étudiants)
Émotionnelle20,5149,5
Intellectuelle11127
Imaginative17116,5
Sensorielle864,5
Psychomotrice864

VOIR le site

Douance Belgique

« douance.be : souvent plagiée, (mal) imitée, jamais égalée …  »

Les hyperstimulabilités

Théorie de la Désintégration positive, de Kazimierz Dabrowski

Les hyperstimulabilités peuvent prendre cinq formes :

§  Psychomotrice : couramment envisagée comme un besoin d’activité physique et de mouvement, qui peut aussi se traduire par des difficultés à mettre en veille l’activité cérébrale pour s’endormir. Elle se reflète à travers une énergie physique débordante accompagnée de mouvements, de gestuelles, tics nerveux, logorrhée…

§  Sensorielle : elle est exprimée par une exacerbation des sens au cours d’expériences de plaisir ou de déplaisir (à travers différentes modalités sensorielles, voir, sentir, toucher, goûter, entendre).

§  Imaginative : elle se caractérise par de riches associations d’images et d’impressions, une certaine inventivité pour l’utilisation d’images et de métaphores dans le langage parlé ou écrit. Les rêves sont vivaces et peuvent être racontés avec beaucoup de détails. On observe également une prédilection pour les contes de fée, la création poétique, l’invention de compagnons imaginaires…

§  Intellectuelle : besoin élevé de comprendre et chercher la vérité, d’acquérir des connaissances, analyser et synthétiser. Intense activité intellectuelle (curiosité, capacité pour soutenir l’effort intellectuel, avidité de lecture). Penchant pour poser des questions pertinentes et pour la résolution de problèmes.

§  Émotionnelle : l’expérience de relations émotionnelles, négatives ou positives, ressenties et exprimées de manière plus intense que la moyenne. Grande intensité des sentiments et conscience de la vaste gamme des émotions. Caractérisée par l’inhibition (timidité) et l’excitation (enthousiasme).

VOIR le site

Relaxeau

Centre pluridisciplinaire de dépistage et d’accompagnement des personnes à haut potentiel

Comme une facette d’un diamant, l’intelligence de la personne à haut potentiel n’est qu’une partie des caractéristiques du HP. Cette partie peut même être complètement inhibée chez certains HP. D’après Dabrowski  qui a tenté de modéliser la personnalité dans son développement, cinq points sont essentiels pour évaluer la personnalité: les hyperstimulabilités.

Haut potentiel

Comme une facette d’un diamant, l’intelligence de la personne à haut potentiel n’est qu’une partie des caractéristiques du HP. Cette partie peut même être complètement inhibée chez certains HP. D’après Dabrowski  qui a tenté de modéliser la personnalité dans son développement, cinq points sont essentiels pour évaluer la personnalité: les hyperstimulabilités.

Ces cinq points sont influencés par l’hérédité, l’environnement et aussi la motivation.

Hyperstimulabilité intellectuelle

Bien souvent les personnes rejettent l’idée d’être HP car elles ne se sentent pas « intelligentes ».

On pourrait passer des heures à disserter sur la définition de l’intelligence.

Cette hyperstimulabilité intellectuelle chez le HP est surtout un besoin de comprendre, de savoir, d’apprendre, de donner du sens…
Certains HP aimeraient trouver le bouton off, ils n’arrivent pas à cesser de penser, au point que parfois l’endormissement est difficile.

On ne doit pas parler quatre langues ou être un génie des mathématiques pour être HP!!!!!

Hyperstimulabilité émotionnelle

Les personnes à haut potentiel sont hyper sensibles.

Certains ont tellement souffert de cette hypersensibilité qu’ils ont élaboré des mécanismes de défense et ne ressentent plus rien.

Cette sensibilité peut même devenir de la susceptibilité.

Les enfants à haut potentiel peuvent partir en crise quand un mot à été compris de travers.

Tant les adultes que les ados et les enfants HP ont souvent des difficultés à gérer leurs émotions: colères, angoisses, tristesse, joie,…

Tout est trop!

Hyperstimulabilité imaginative

Les HP ont un sens de l’humour assez développé et souvent mal compris des autres personnes.
Combien de fois n’avez-vous pas dit une blague qu’il a fallu expliquer par la suite.

L’humour HP est différent de l’humour non HP. Les HP ont souvent beaucoup d’idées novatrices.

Ils sont très créatifs. Cette créativité n’est pas nécessairement liée à l’art: on peut faire des mathématiques de manière créative.

Hyperstimulabilité psychomotrice

L’activité cérébrale est permanente, le petit vélo ne s’arrête jamais. On parle alors de tachypsychisme. Certains HP sont hyper dynamiques.

Beaucoup d’enfants HP reçoivent de manière erronée un diagnostic d’hyperactivité.

Les HP sont souvent impulsifs.

Hyperstimulabilité sensorielle

Hyperesthésie: les sens sont plus développés

Certains HP ont tous les sens hyper développés.

D’autres n’en ont qu’un. D’autres encore aucun.

Cela varie d’une personne à l’autre.

Par exemple l’enfant HP à l’école pourrait sans arrêt être hyperstimulé par le bruit des autres enfants, par la lumière crue des néons.

L’enfant peut vraiment en souffrir à l’école et l’adulte quand il doit travailler en open space.

2 commentaires sur « Les SurExcitabilités »

Laisser un commentaire