Artrepreneuriat

Pour utiliser des approches innovantes et s’adresser aux gens qui se sentent à l’étroit
ou pour donner libre cours au multipotentiel.

Sortir du moule pour explorer les alternatives.

Qu’est-ce qu’une Artrepreneure ?

· Une travailleure autonome qui fait de l’art et de la culture au service de la communauté

·  Atypique multidisciplinaire et semeuse d’étincelles pour nourrir la braise de la création

·  Mettant de la richesse dans la diversité pour déborder à souhait en entrepreneuriat culturel

·  Avec de la flexibilité en produits (photographie, écriture et illustration minimaliste)

et services (production de contenu, de processus, de cocréation)

Voir la liste complète de produits

L’artrepreneuriat, c’est peut-être d’être l’artiste en entreprise et de faire œuvre utile !

 

Par exemple avec les formalités administratives – gérer des registres de multiples ; le système juridique – de droits d’auteurs et de commercialiser – ses œuvres.

Tout en allant à la rencontre de soi-même en proposant ses œuvres (en façon unidirectionnelle) ou en conviant les gens à la cocréation (de façon multidirectionnelle).

EXPLORER ce monde de possibilité EN REMPLISSANT CE QUESTIONNAIRE

Par quels moyens faire les choses ? Par la médiation culturelle avec des images et des mots

L’expérience de la médiation culturelle est incontournable pour créer des espaces de dialogues avec les gens.

Cela porte à s’exprimer et à réfléchir en étant en contact avec des œuvres.

EN SAVOIR PLUS SUR LA DÉFINITION DE LA MÉDIATION CULTURELLE

Des images et des mots

Création issue d’une banque d’images et d’écrits
d’un parcours atypique de nombreuses vies en parallèles et de voyages en sac à dos (5 continents plus de 40 pays)

A- Les gens plongent pour arrêter le temps et observer les images 

B- S’inspirent et réfléchir par les mots

C- Participent en cocréation (à distance ou en animation)

En exemple

Des images

Qu’est-ce que vous voyez ? Qu’est-ce qui vous fait dire cela?

(questions inspirées du VTS – visual thinking strategy)

Crédit photo : Fanie Lebrun
Image prise : de l’œuvre de Gustav Vigeland
 à Frogner Park, Oslo en Norvège

Des mots

Comment interprétez-vous cette phrase ? Comment résonne-t-elle en vous ?

« La joie est à la présence, ce que la passion est à l’existence: l’ingrédient et la saveur. »

Fanie Lebrun – Livret de citations « L’utile de l’anodin »

Cocréation

Création de trame narrative photographique pour des poèmes d’inconnus

– Sherbrooke Prend la Parole – Édition 2019 et 2021

En 2019, une photo était fournie et jumelée à chacun des poèmes de 5 artistes

En 2021, il sera créé une trame narrative pour le poème d’une inconnue.


Photo de l’événement: Émilie Poirier

Cocréation de cartes postales

12 jours d’action contre les violences faites aux femmes – Édition 2020

par la parole de femmes de la communauté jumelées à des images proposées
pour répondre à

« Si t’étais une femme violentée, je te dirais… »

Initiative et crédit photo – Fanie Lebrun, Artrepreneure avec l’idée de création des textes de femmes de la communauté à jumeler à des photos de voyage des 5 continents

et

Remerciements au comité des 12 jours

En savoir plus sur « Accès inconnu.e »

L’entrepreneuriat culturel et
l’économie mauve :

L’économie mauve a un caractère transversal dans le sens où elle valorise tous les biens et services, quels que soient les secteurs, en prenant appui sur la dimension culturelle. L’économie du sensoriel et de l’expérientiel en est une application.

L’économie mauve souligne la présence d’externalités : l’environnement culturel dans lequel les agents puisent et sur lequel ils laissent en retour leur empreinte est un bien commun.

En savoir plus

Sans téléphone intelligent, ni Facebook, je tente de restée connectée. Interpellée par l’émotion de la composition plus que par la maîtrise technique, j’affirme que « ça n’a pas besoin d’être parfait pour être merveilleux ».

D’ailleurs, je ne me prive pas d’allier l’image à la plume.

C’est comme cela que je donne une voix à mon âme d’artiste.


Ce regard aiguisé d’autodidacte a été formé grâce aux rencontres avec de superbes photographes de Cuba, du Vietnam et du Portugal, en plus des lectures et milliers de photos analysées.

À l’époque où les ordinateurs et téléphones font parfois écran aux expériences humaines, à mon tour, je me questionne. Comment susciter les occasions d’échanges pour alimenter la vivacité de la vie culturelle et nourrir les échanges artistiques?

Arthur Schopenhauer, philosophe allemand, réfléchissait à l’art et cela lui semblait ce qui parle le plus au corps et à l’âme.

Voici les options qui s’offrent à vous;

Réfléchir par quelle porte vous aimeriez entrer dans l’art et la culture ?

Si vous ne savez pas par où commencer, allez -y par ce questionnaire

Si vous cherchez des idées les images, les mots ou les deux = visitez la page Outils

Si vous avez envie d’une cocréation ou une envie de verbaliser une intuition = communiquer par le formulaire ici-bas

Des questions?

Laisser un commentaire