Bienvenue à cette 5e édition du salon de la neurodiversité

Le salon se déroulera 100% en ligne du 1er au 30 avril 2021 inclusivement sous une thématique d’actualité appelant au dialogue, à l’ouverture, au respect et à l’écoute.

Avec 20 conférenciers – La diversité des profils cognitifs n’est pas une déficience, mais bien une différence.

Participation pour une 3e édition consécutive

de Fanie Lebrun
au Salon de la Neurodiversité

L’ensemble des conférences sont disponibles jusqu’au 30 avril
au coût de 20 $

message Aux participant.es

Salon de Neurodiversité
5e édition (avril 2021)


Adultes doué.es
et parole décomplexée

Que faire de notre cerveau ?

« Ne pas être des répliques de la caricature du monde :
voilà ce qu’il faut faire de notre cerveau.

Résilier les flux, baisser la garde, accepter d’exploser parfois:
voilà ce qu’il faut faire de notre cerveau. 

Demander ‘’ que faire de notre cerveau? ’’, c’est bien sûr
et surtout envisager la possibilité de dire non à une culture politique, économique, mais aussi médiatique affligeante, qui ne fait que célébrer
 le triomphe de la flexibilité, sacrer le règne d’individus obéissants
qui n’ont le mérite qu’à savoir baisser la tête avec le sourire.

L’identité résiste à son propre événement
à mesure même qu’elle le forme. »

« Quoi faire de notre cerveau ? »
(p. 158-159 et 150) – Catherine Malabout

Déroulement

Pourquoi parler de douance?

Brève présentation de Fanie Lebrun

5 angles

–  Doute

– Frustration

– Insécurité intérieure

– Rébellion

– Vide intérieur

Comment avoir accès aux sources mentionnées?

Question d’enjeux

De détection / évaluation (beaucoup ne savent pas qui sont potentiellement des adultes doué.es)

De ressources adaptées et disponibles (demander à votre professionnel s’il est à l’aise avec
 les adultes doués)

De capacité à payer les démarches et l’accompagnement

La méconnaissance et l’ignorance engendrent de la souffrance
et de l’incompréhension

Le paradoxe des étiquettes, on s’identifie pour se dissocier !


L’idée des étiquettes – cela sert de tremplin pour mieux se comprendre et s’orienter par les caractéristiques d’un groupe donné ET de se dire qu’on n’est pas exactement tout cela dans les nuances et contextes.

Il faut en parler et qu’on soit à l’aise de le faire et que cela devienne un sujet courant comme on parle des enfants doués.

Sinon, où sera leur place quand ils auront grandi ?

Pourquoi parler de douance?

Selon l’Association québécoise pour la douance, « on tend à définir comme ayant un haut potentiel intellectuel, les individus avec un QI supérieur à 130, donc autour de 2,5% de la population. En France, plusieurs auteurs recommandent un seuil de 125, ce qui inclut plutôt 5% de la population. »

En se basant sur la population québécoise âgée entre 18 ans et 64 ans1,
multiplié par environ 2,5%soit la population de personnes susceptibles d’être
à haut potentiel, on pourrait estimer àplus de 131 000 personnes concernées
au Québec (voire jusqu’à 263 000 personnes si l’on utilisait le 5% de la France).

1- Institut de la statistique du Québec

Il faut en parler et qu’on soit à l’aise de le faire et que cela devienne un sujet courant comme on parle des enfants doués.

Trou de services et sujet tabou…

Il y a des services pour les enfants doués, mais très peu pour les adultes

Lorsque l’école est terminée, en quoi le milieu de travail est-il sensible à ce profil atypique?

Les ami.es et la famille ne sont pas tous confortables avec le sujet

La perception erronée de l’intelligence – « Tu es intelligent.e et puis après?
C’est quoi le problème? Pourquoi te plains-tu ? »

Réel manque de dialogue, de connaissance et d’accueil de la diversité humaine

Ici, on parle de gens hyperlucides et hypersensibles qui ne se reconnaissent peut-être pas dans le monde qui les entoure et qui ne savent pas pourquoi?

Savoirs d’expérience

Les savoirs d’expérience, c’est le partage par les pairs!

Valeur inestimable – C’est à caractère personnel, fait de connaissances pratiques et compétences acquises par l’expérience et des façons de faire adaptées
avec le temps

Prise de conscience en revisitant ma vie à partir du primaire jusqu’à aujourd’hui…

J’ai croisé beaucoup d’information tout en me rendant compte
qu’il y avait peu de ressources pour les adultes doués

J’ai fait la paix et reconnu les défis en découvrant les concepts entourant les mots : hypersensibilité/surexcitabilité, haut potentiel – HP-, douance, zèbre, etc.

Pour avoir accès à la conférence complète s’inscrire ICI

Programmation complète

L’ensemble des conférences sont disponibles jusqu’au 30 avril

au coût de 20 $

Un commentaire sur « Salon de la Neurodiversité 2021 »

Laisser un commentaire