Le profil atypique est large et flou à la fois! Débutons par l’angle des SurExcitabilités de Dabrowski (en savoir plus – cliquer ici)

Cela est un exercice pour vous donner un aperçu, si vous hochez de la tête à plusieurs reprises, vous êtes à la bonne place et vous trouverez certainement d’autres informations utiles sur ce site.

En 10 questions

Voici un quiz inspiré par les 5 SE

Ceci est un exercice pour se situer et attirer l’attention tout en suscitant l’intérêt pour le sujet!

Quiz en 10 questions

1.       Avez-vous tendance à prendre les choses à cœur?

2.       Ressentir les émotions de façon amplifiée (capter celles des autres, sentiment d’éponge, besoin de s’isoler, etc.) ?

3.       Avoir plusieurs intérêts et avoir le goût d’en savoir plus (curiosité, plaisir de creuser!) ?

4.       Avoir l’appel des questions à poser et des réponses à trouver ?

5.       Avoir le sens de l’humour et pratiquer diverses formes d’humour (parfois même des jeux de mots, hon…)?

6.       Se perdre dans ses pensées et être distrait (s’ennuyer en classe, réunion, partir dans sa tête) ?

7.       Avoir de l’intérêt pour faire des choses impliquant son corps (sport, chant, danse, dessin, rénovations, etc.)?

8.       Libérer la tension en bougeant, avoir des tics nerveux, parler beaucoup, etc.?

9.       Avoir un sentiment d’agression lorsqu’il y a trop de bruit (resto, party), de lumière forte (néon), d’odeur (parfum, produits nettoyants), etc. ?

10.   Avoir un réel plaisir au contact d’une belle musique, d’une bonne bouffe, en voyant des œuvres d’art, etc. ?

C’est un survol pour un aperçu. Nul besoin de répondre oui à toutes les questions, cela n’est qu’à titre indicatif pour attirer votre attention.

Parce que « Vivre comme branché.e sur un amplificateur » se manifeste à une intensité variable d’une personne à l’autre et selon les contextes.

Les questions correspondent en paires à chacune des SurExcitabilités (SE)

1.- 2. Émotionnelle 3.- 4. Intellectuelle 5.- 6. Imaginative 7.- 8. Psychomotrice 9.- 10. Sensitive

Inspiré de : Patricia Lamare, Bertrand Jouvel, Liberemo.fr

Pour aller plus loin…

Tiré de WIKI zebrascrossing.org

Sortir du moule et explorer les alternatives parce que lorsque l’on ne se reconnaît pas les codes sociaux et les récits collectifs proposés, il est bien de voir les alternatives !

Définition Larousse 2000

Atypisme: Absence de conformité relativement à un modèle que l’on prend comme référence

Atypique: Qui diffère du type habituel; que l’on peut difficilement classer

Pourquoi en parler ? Difficulté de se reconnaître dans les codes sociaux et les normes de la société et on peut facilement se sentir inadéquat. Parfois, en explorant les différentes raisons et voir que nous sommes pas seul.es peut amener une forme de paix.

Cette paix, je l’ai trouvée quand j’ai découvert les 5 SE et cela m’a ouvert à un monde incroyable!

Vécu par un exemple concret – Fanie Lebrun – artiste multidisciplinaire (photographie et écriture) qui comprend son appétit du voyage par les 5 SE

Ayant parcouru les 5 continents et plus de 40 pays en sac à dos, finalement ce n’est pas une maladie cette envie insatiable de bourlinguer (bien qu’elle est signée en 2018 le Manifeste Stay on the Ground – ne plus prendre l’avion – )avec le recul et une nouvelle grille de lecture, les choses s’expliquent!)

Elle devient artrepeneure pour faire vivre la découverte du quotidien et de l’étranger.

Prenons les voyages et la photographie de rue pour faire le tour des 5 SE avec l’aide de la proposition de définition de Douance Belgique.

Tiré du site: Douance Belgique

Théorie de la Désintégration positive, de Kazimierz Dabrowski

Les hyperstimulabilités peuvent prendre cinq formes :

 

§  Émotionnelle : l’expérience
de relations émotionnelles, négatives ou positives, ressenties et exprimées de
manière plus intense que la moyenne. Grande intensité des sentiments et
conscience de la vaste gamme des émotions. Caractérisée par l’inhibition
(timidité) et l’excitation (enthousiasme).

Fanie Lebrun – L’expérience
humaine puise sa beauté dans la gamme d’émotions vécues. Pour ma part, musique
rime avec émotions. La musique, c’est ma vie tout comme les émotions font que
je suis humaine! Cela nourrit l’électrochimie de mon cerveau. Merci à Isabelle Fontaine pour
l’initiation du pouvoir de performance par la musique! Je suis aussi intense
que la variété de musique que je peux écouter. La musique motive ou apaise
selon le choix de la
playlist.
J’écoutais des chants tibétains tout en admirant le paysage cubain quand
quelques minutes plus tard, je me faisais attaquer avec un pic en métal en
montagne. Donne-moi ton argent, ensuite ton MP3! Cela a été surréaliste comment
j’étais d’un calme olympien et que le reste s’est déroulé dans le calme et que
je suis repartie avec toutes mes affaires dont ma musique! Sinon, écouter les
radios locales des pays visités aident à se faire l’oreille sur la langue et
ressentir les vibrations de l’endroit.

 

§  Intellectuelle : besoin élevé de comprendre et
chercher la vérité, d’acquérir des connaissances, analyser et synthétiser.
Intense activité intellectuelle (curiosité, capacité pour soutenir l’effort
intellectuel, avidité de lecture). Penchant pour poser des questions
pertinentes et pour la résolution de problèmes.

FL – En lisant des guides touristiques  »cover to cover », je m’imprègne
de l’histoire et de la culture. Ceux du Routard sont mes préférés. J’aime les connaissances
diverses liées à la politique, l’économie, etc. Sur place, de visiter des
musées d’ethnographie ajoutent de la saveur!

Mon cerveau a besoin de protéine ce qui explique la curiosité et les questions
qui n’en finissent plus. Laissé dans son coin, sans stimulation, il se met à
dériver dans les ruminations…

 

§  Imaginative : elle se caractérise par de
riches associations d’images et d’impressions, une certaine inventivité pour
l’utilisation d’images et de métaphores dans le langage parlé ou écrit. Les
rêves sont vivaces et peuvent être racontés avec beaucoup de détails. On
observe également une prédilection pour les contes de fée, la création
poétique, l’invention de compagnons imaginaires…

FL- Ce n’est pas juste de la résolution de problèmes, c’est aussi de la
création! Voyager seule en sac à dos inflige que le taux de survie repose sur ses
épaules donc aussi bien savoir résoudre des problèmes en étant capable d’interpeller
les autres, même si on ne parle pas un mot de l’endroit. Autrement, le plaisir de
photographier dans des angles inusités et d’écrire sur ce qui est vu et vécu en
collant des bribes d’horoscope de tous les signes et tenter de faire un lien
avec les événements du jour, cela endigue l’imagination et éloigne des scénarios
catastrophe.

 L’anxiété, ma grande amie… qui me suivait même en voyage, avec le temps je
l’ai apprivoisé ailleurs comme ici! (voir exhibieduvoyage.com
– article Shake de départ, Anxiété de voyage et Retour en rafale)

 

§  Psychomotrice : couramment envisagée comme un
besoin d’activité physique et de mouvement, qui peut aussi se traduire par des
difficultés à mettre en veille l’activité cérébrale pour s’endormir. Elle se
reflète à travers une énergie physique débordante accompagnée de mouvements, de
gestuelles, tics nerveux, logorrhée…

 

FL- Mettre le corps en mouvement, c’est de le mettre à profit ce qui
permet de libérer de la tension émotionnelle accumulée, comme de l’ennui ou de
l’enthousiasme! Ce qui peut passer pour un déficit d’attention – mais qui peut être
le signe d’ennui ou d’enthousiasme, heureusement que dans mon temps la médication
et le diagnostic n’existaient pas parce que je serais passer à côté de tant de
choses en tentant de m’anesthésier. Dans mon cas, j’ai fait avec et suivi intuitivement
des chemins de liberté autres– j’ai pris l’habitude d’enfiler mes godasses et
mes nombreuses passions et de faire des milles pour marcher, photographier, écrire
la découverte du monde!

 

§  Sensorielle : elle est exprimée par une
exacerbation des sens au cours d’expériences de plaisir ou de déplaisir (à
travers différentes modalités sensorielles, voir, sentir, toucher, goûter,
entendre).

FL- Le dernier et non le moindre! Naturellement
les sens aux aguets (j’ai un bagage génétique pour ce faire!), j’adore cette capacité
d’appréhender le monde en hypersensible, les sens amplifiés. Autant que le
bruit (de restaurant) et les lumières (trop forte des néons) m’épuisent au
point de me rendre irritable, autant que l’odeur des épices et de toucher des
tissus me réjouissent au plus haut point! J’ai voyagé pour goûter, entendre,
voir, toucher et respirer le monde!

 

Une invitation à la découverte…

Aujourd’hui, depuis que j’ai signé de ne plus prendre l’avion,
je reste la même personne qui vit avec les 5 SE bien présents. À la
différence que je tente de retrouver la stimulation dans mon quotidien, près de
chez moi, dans mon quartier, ma région et mon réseau de proximité ou éloigné.
Mais, je trouve cela plus difficile et je me sens encore souvent ‘’trop’’ et parfois
à l’étroit. Ce qui éteins mon enthousiasme et me porte à l’ennui si je ne suis
pas vigilante.

 

Les 5 SE peuvent être un cadeau tragique comme une bénédiction,
tout dépend si l’on en fait un potentiel de développement comme dirait
Dabrowski, soit qu’on s’ajuste négativement et entrons dans la norme  ou soit que l’on s’ajuste positivement en prenant
la liberté des chemins successifs pour devenir… par la théorie de la désintégration
positive.

Douance Belgique

« douance.be : souvent plagiée, (mal) imitée, jamais égalée …  »

Un commentaire sur « 10 questions »

Laisser un commentaire